Traitement ostéopathique de l'enfant


 

 

De nombreux problèmes liés à la petite enfance puis l'adolescence peuvent être améliorés sinon corrigés par l'ostéopathie.

Souvent l'ostéopathie trouvera sa place en complément d'un traitement médical et paramédical, par exemple dans les cas de troubles du langage avec l'orthophoniste, de scoliose avec le medecin orthopédique et le kinésithérapeute, de strabisme avec l'ophtalmologiste, d'appareillage dentaire avec l'orthodontiste, etc...

 

les motifs de consultation principaux sont : 

 

  • les chutes sur la tête (même anciennes)
  • manque d'équilibre, chutes fréquentes
  • boiterie, difficultés pour sauter, courir
  • les pieds qui " tournent en dedans", ou un seul
  • les voûtes plantaires qui s'affaissent, faut-il mettre des semelles ?
  • genu valgum, genu varum
  • accentuation des courbures vertébrales, scoliose

 mais aussi :

  • troubles du comportement, "hyperactivité"
  • troubles du sommeill
  • troubles de l'attention, difficultés scolaires
  • douleurs abdominales fréquentes (sans cause organique)
  • maux de tête, migraines
  • troubles de la vue, strabisme, accompagnement de l'ophtalmologie.
  • troubles du langage, accompagnement de l'orthophonie.
  • troubles dentaires, accompagnement de l'orthodontie.

Il est tombé sur la tête !

Dans la grande majorité des cas une chute sur la tête restera sans gravité. Mais dans certains cas il faudra emmener votre enfant aux urgences hospitalières sans attendre.

Certains signaux doivent vous alarmer :

  • perte de connaissance, ne serait-ce qu'une seconde.
  • vomissements répétitifs dans les deux jours suivant la chute.                
  • somnolence  ou au contraire agitation inhabituelle.
  • maux de tête importants.

 

 


Orthodontie et ostéopathie

La mise en place d'un appareillage dentaire peut être nécessaire pour des raisons esthétiques et fonctionnelles ( mauvais positionnement dentaire, problème d'occlusion...)

Mais cet appareillage peut avoir des conséquences sur la liberté de mouvement des os du crâne, par l'intermédiaire du palais, et avoir des répercutions sur l'ensemble du corps.

L'enfant manifestera souvent des signes montrant que son système corporel a du mal a s'adapter aux contraintes imposées par l'appareillage dentaire :

 

  • douleur dans la bouche et la machoire
  • maux de tête, sinusite,
  • attention dispersée, difficulté de concentration,
  • douleurs corporelles diffuses, douleurs vertébrales, apparition ou aggravation de scoliose,
  • nervosité, irritabilité, sommeil perturbé, etc...

 

L'ostéopathie sera d'une aide précieuse pendant le traitement orthodontique      (notamment au moment du serrage des bagues), afin d'aider l'enfant à mieux supporter son appareillage, en libérant les tensions provoquées par ce dernier.

 

Il peut être intéressant également de consulter avant la mise en place de l'appareillage, afin que celui-ci soit installé sur des structures les plus libres possible.

 

Une étroite collaboration entre l'ostéopathe et le dentiste sera  un atout pour l'enfant. L'ostéopathie associée à l'orthodontie permettra de rendre le traitement moins pénible pour l'enfant, et souvent de raccourcir la durée du traitement.